Aller au contenu

Guest in Time

2022 : peut-on enfin parler de reprise du tourisme en France ?

Depuis des mois que j’écris cette revue de presse. Je n’attendais qu’une chose : le moment où je pourrais enfin vous annoncer la reprise du tourisme en France. Vous dire que : « ça y’est les réservations reprennent ! ». « Les voyageurs étrangers sont de retour ! » Et j’ai bien cru que ce moment était enfin arrivé… Alors oui, le tourisme a repris ces derniers mois et ces dernières semaines. Certains acteurs du tourisme montrent des résultats très encourageants. Mais tout n’est pas aussi simple et linéaire malheureusement. Dans cette revue de presse, je vous propose de faire le point sur l’actualité des hébergements touristiques en France en février 2022.

Il y a ceux qui redémarrent doucement et ceux qui n'en finissent plus de voler

Bonne nouvelle dans le secteur du tourisme, les ventes en ligne progressent ! C’est l’Écho Touristique dans son article intitulé : « Les ventes en ligne de voyages progressent de 42 % en 2021 » qui nous en informe. L’article s’appuie sur le bilan 2021 qu’a publié la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) début février. En effet, le volume d’affaire des sites de voyages a progressé de 42 % en 2021 par rapport à 2020. Cette reprise a été amorcée en avril 2021 et s’est renforcée sur le 3e trimestre. Cependant cette progression ne permet pas aux sites e-commerce du tourisme de rattraper leur retard par rapport à 2019 (-25 %). Alors oui les réservations reprennent, mais pas encore autant que nous l’aurions souhaité.

Et dans ces entreprises qui progressent, il y en a certaines qui se détachent du lot. TourMag revient sur une enquête menée par Yougov concernant la notoriété des marques du tourisme et du voyage en France. « Top 10 des marques voyages : où sont passées les agences, TO et compagnies aériennes ? ». Contrairement aux années précédentes, en France, le classement est sans équivoque : les marques d’hébergements sont largement en tête. En première position on retrouve Gîtes de France, suivi de près par Booking.com et Airbnb arrive en 6e position de ce classement. Concentrons-nous sur ces 3 acteurs.

Gîte de France

En 2021, Gîte de France a réalisé une progression exceptionnelle nous annonce Tendance Hôtellerie. «  Avec 5 millions de vacanciers accueillis et un volume d’affaires en hausse de 20 %, le réseau Gîtes de France réalise en 2021 une progression exceptionnelle ». Gîte de France a progressé de 25 % par rapport à 2020, mais surtout de 20 % par rapport 2019. Cette progression représente un volume d’affaires de 600 millions d’Euros en 2021.

Comment expliquer ce succès ? Grâce particulièrement au retour des Français vers des destinations « rurales ». Ou encore l’augmentation des séjours de familles et de groupes d’amis. Et bien évidemment l’augmentation des voyageurs nomades qui pratiquent le télétravail a contribué à ce succès. En effet, le catalogue d’hébergements proposés par Gîtes de France correspond parfaitement à ces voyageurs. Mais n’oublions pas non plus la mise en avant du tourisme responsable promulgué par la marque. Qui a dû faire de l’œil aux voyageurs durant cette pandémie.

Airbnb

Surfant sur les mêmes principes et ayant réussi à anticiper les nouveaux modes de consommation (séjours longue durée) : « Airbnb n’a pas senti passer la crise » comme l’indique Tourmag. En 2021, Airbnb a vu ses revenus augmenter de 78 % par rapport à ceux de 2020, soit une croissance de 25 % par rapport à 2019 ! Cela se traduit par la vente de 300,6 millions de nuitées et expériences. Mais TourMag nous rappelle à juste titre que cette croissance d’Airbnb n’est pas seulement due aux talents de prédicateurs de son CEO Brian Chesky. N’oublions pas qu’Airbnb a licencié un quart de ses effectifs en mai 2020…

En parallèle, Airbnb souhaite mettre l’accent sur l’anticipation des besoins des hôtes et des voyageurs avec des services plus personnalisés. Sur le blog d’Airbnb, on apprend que la plateforme va lancer une assurance voyage et un programme de soutien aux voyageurs impactés par le COVID.

Finalement, la dernière action d’Airbnb n’est pas non plus passée inaperçue ! Dominique Gobert dans son éditorial pour L’Écho Touristique salue l’initiative de la plateforme : « L’édito de Dominique Gobert : Guerre à l’Est : Airbnb loge gratis et c’est bien ! ». En effet, Airbnb vient d’annoncer qu’ils allaient mettre à disposition des réfugiés ukrainiens plus de 100 000 logements gratuits.

Booking.com

Dans la même mouvance de performance, mais sans le côté glamour, on retrouve Booking.com. L’Écho Touristique revient sur la publication des résultats du géant de la plateforme : « Booking Holdings : de solides performances en 2021 ». En 2021, le groupe a réalisé une hausse de 61 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2020. Mais contrairement à Gîtes de France et Airbnb, il n’a pas dépassé son niveau de 2019 (-23 %). Quoi qu’il en soit, le groupe reste largement bénéficiaire.

En parallèle, le groupe annonce confier ses centres de gestion de la relation client à une entreprise externalisée. L’info a du mal à passer, comme nous en informe Les Échos dans son article intitulé : « Tourisme : Booking.com va externaliser près de 3 000 salariés dans le monde ». En France, le site de Tourcoing qui représente environ 450 employés est concerné par cette externalisation.

La reprise du tourisme : la France en Europe

Le Plan de relance du tourisme et de la destination France

Dans les revues de presse d’octobre et novembre : « Où en est-on de la destination France » et « Quel est le plan pour le tourisme en France ». Je vous parlais du plan de relance de la destination France organisé par l’État. Ce plan de relance du tourisme en France s’appuie sur 3 éléments :

  • Une enveloppe de prêts s’élevant à 1,3 milliard d’euros ;
  • 600 millions d’euros d’argent frais qui servira à déployer les 5 grands piliers du plan Destination France. Une campagne de communication sur les métiers du tourisme. Une montée en gamme de l’offre. Aider la transformation durable et numérique. Renforcer l’ingénierie. Et promouvoir la destination notamment à travers les événements sportifs.
  • Devenir la première destination durable au monde en modernisant le classement des hôtels.

Ce mois-ci, l’Écho Touristique revient sur le point d’étape du ministre délégué au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne du 1er février : « Relance de la destination France : JB Lemoyne fait un point d’étape ». Cet article revient sur les différents engagements qui ont été tenus et sur la part de chaque budget dépensé à ce jour. Notons que 5 millions d’euros ont été investis dans le « slow tourisme » en soutenant 73 projets de créations ou de réhabilitations de gîtes et chambres d’hôtes notamment. Vous pouvez retrouver la liste de ces projets en cliquant sur ce lien : « Lauréats de l’appel à projets “Slow tourisme” du Fonds Tourisme durable ».

Dans ce plan de relance du tourisme en France, d’autres sujets ont avancé, notamment le nouveau classement des meublés de tourisme. Il est entré en vigueur au premier février 2022. Vous pouvez retrouver la nouvelle grille de notation sur le site d’Atout France. La modernisation du classement devait contribuer avant tout à l’objectif de faire de la France la première destination durable au monde. Cependant, les nouveaux critères concernant le tourisme durable restent « légers » pour les meublés de tourisme. Borne de recharge pour les véhicules électriques, existence d’un composteur, présence de produits d’accueil écologiques dans la salle de bains, obtention d’un label environnemental… La révolution en matière de transition écologique devrait donc se trouver du côté du nouveau classement des hôtels !

Finalement, lors de ce point, Jean-Baptiste Lemoyne a évoqué la réunion des ministres responsables du tourisme au sein des 27 États membres de l’Union Européenne. Qui aura lieu au mois de mars à Dijon. Ce sera, selon lui, l’occasion de développer un tourisme durable des Européens en Europe. Et c’est une bonne chose, car, les réservations reprennent dans le tourisme. Mais il faut également que les réservations des touristes internationaux reprennent.

La relance du tourisme en France et la reprise du tourisme en Europe.

Dans un article intitulé « Conjoncture touristique : la France reste en tête de la course en France». TourMag revient sur la hausse timide des réservations touristiques en Europe. Ce qu’il ressort de ce rebond dû aux vacances d’été et aux évolutions des pratiques des touristes en dehors de la saison estivale. C’est le fait que la France soit leader en matière de recettes du tourisme international. Avec 31,4 milliards d’euros devant l’Espagne et l’Italie (respectivement 26 et 20,6 milliards d’euros) de recette. 

Et ceci s’explique par l’important niveau de tourisme domestique en France pendant les étés 2020 et 2021. Ce qui a été moins le cas dans d’autres pays.

Alors pour revenir à notre niveau d’avant crise, il ne reste plus qu’à voir revenir la clientèle étrangère.

Les intentions de voyages de la clientèle européenne

Malheureusement, dans un article intitulé « Voyage : les intentions des Européens baissent par rapport au printemps 2021 », TourMag met le doigt sur les intentions de voyages des Européens. Et ces dernières sont en baisse en 2021 par rapport à 2020. Ce sont les restrictions fragmentées et incohérentes entre les frontières de pays européens qui ont détourné les Européens de leurs envies de voyage. Mais une fois que la vaccination aura pris de l’ampleur. Si les politiques d’annulations sont plus souples et si les restrictions sont totalement levées. Nul doute qu’ils reverront leurs intentions de voyages à la hausse. Et elles évolueront même vers des séjours plus longs et un budget voyage plus conséquent.

Conclusion

Alors oui, le tourisme a repris en fin d’année 2021. Et même si la reprise du début d’année n’est pas tout à fait celle escomptée, elle reste encourageante. Mais pour revenir à un niveau équivalent à celui de 2019, il ne manque plus que la clientèle étrangère.

Et malheureusement la clientèle étrangère, bien qu’elle ait l’envie de revenir visiter la France, reste timide dans ses actions. Du fait des politiques contradictoires entre les pays concernant la gestion de la crise du Covid 2019. Encore quelques semaines, au pire un ou deux mois avant que tout soit revenu à la normale. Mais cet optimisme nous pouvions l’avoir il y a encore quelques jours, avant la guerre en Ukraine. Aujourd’hui nous ne savons pas quels impacts cette guerre pourrait avoir sur l’activité touristique en France et à plus grande échelle en Europe. Par contre, il serait naïf de ne pas en tenir compte dans votre stratégie pour 2022.

Peut-être serait-il plus prudent d’accès sa stratégie commerciale encore quelque temps sur le tourisme domestique. Les séjours en famille ou en groupe d’amis. Ainsi que les longs séjours pour cause de télétravail.

Et si vous souhaitez être accompagné dans la mise en place de la stratégie commerciale de votre gîte ou de votre chambre d’hôtes pour 2022, n’hésitez plus et réservez votre rendez-vous de découverte. Je serais ravie de découvrir vos projets et de vous accompagner dans leur mise en place. 

Partager cet article :

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Autres articles

Comment encaisser vos réservations sereinement
Conseils en commercialisation pour les locations saisonnières
Sophie Audrin

Comment encaisser vos réservations sereinement ?

Entre les acomptes, les arrhes, le paiement du solde, les canaux de distribution directs et indirects, qui ne s’est pas posé la question : « comment encaisser facilement et sereinement mes réservations ? ». Dans cet article, je vous propose un classement des solutions d’encaissement par moyens de paiement que vous pouvez proposer aux voyageurs pour payer les acomptes, les arrhes et le solde de leur réservation

Read More »
Saison 2022 ajustez la stratégie commerciale de votre hébergement touristique
Crise sanitaire et locations saisonnières
Sophie Audrin

Saison 2022 : ajustez la stratégie commerciale de votre hébergement touristique

Dans cette revue de presse, nous ferons le point sur l’environnement des hébergements touristiques en France suite à la sortie de crise. Puis nous essayerons de répondre à la question suivante : « comment adapter sa stratégie commerciale ». Finalement, nous reviendrons sur les développements et les nouveautés des plateformes de référencement en ligne.

Read More »
Classement et label meublés de tourisme taxe de séjour subventions
Conseils en commercialisation pour les locations saisonnières
Sophie Audrin

Classement et label pour les meublés de tourisme : abattement fiscal, subventions, taxe de séjour et chèques vacances

Pourquoi classer son meublé de tourisme ou sa chambre d’hôtes ? Pourquoi faire appel à un label pour sa location saisonnière ? Dans cet article je vous propose de nous concentrer sur les avantages purement financiers et fiscaux de l’adhésion de votre hébergement touristique à un label ou à un classement : bénéficier d’un abattement fiscal, obtenir des subventions, récolter une taxe de séjour minorée et pouvoir encaisser les chèques vacances.

Read More »
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires