Aller au contenu

Guest in Time

Propriétaire d’hébergement touristique : comment devez-vous vous préparer pour 2022 ?

Pour répondre à la question suivante : quelle stratégie commerciale un hébergement touristique doit-il mettre en place pour 2022, des tas de suppositions ont été faites en décembre 2021. Toutes, sur fond de crise sanitaire qui s’en ira ou ne s’en ira pas… Certaines de ces suppositions sont basées sur des pressentiments. D’autres, sur des analyses de résultats. Et certaines sur des sondages.

Je vous propose, au travers de cette revue de presse, de faire le point sur ce qu’il s’est écrit en décembre. Nous aborderons les tendances en marketing, revenue management et distribution dans le milieu de l’hébergement touristique.

MARKETING : LES RESEAUX SOCIAUX A L’HONNEUR

En matière de marketing, il est évident que le numérique sera à l’honneur en 2022. Avant la crise du Covid, le numérique prenait de l’ampleur dans la communication et dans les réservations touristiques. Mais si une chose est sûre à propos de la crise sanitaire, c’est qu’elle a accéléré cette montée en puissance de l’utilisation du numérique. Tout d’abord du côté des voyageurs. Puis, par la force des choses du côté des professionnels du tourisme. Et quand le temps s’est suspendu, vous avez été nombreux à en profiter pour rattraper votre éventuel retard dans le domaine. À présent, que l’activité reprend doucement, il va falloir rester à la page.

Le "live"

Pendant la crise sanitaire, il a fallu garder le contact avec votre clientèle. C’est là que les réseaux sociaux ont pris toute leur importance. TOM Travel nous rapporte les propos échangés entre Nicolas de Dianous, Directeur Associé de We Like Travel et Raphaël Demnard, Directeur Général Webedia Creators : « Comment s’adapter aux nouveaux comportements sur les réseaux sociaux ? ». Il ressort de cet échange que les réseaux sociaux ont permis de garder le contact via deux formats : le live et la messagerie instantanée. Grâce au « live », vous avez pu garder ou créer de la proximité avec votre audience. Aujourd’hui, les consommateurs sont devenus très friands de ce format de communication sur les réseaux sociaux. C’est une tendance qui va s’installer sur le long terme. Mais le contenu des « lives » va certainement évoluer. Il va falloir l’utiliser pour créer du divertissement.

La messagerie instantanée

La messagerie instantanée des réseaux sociaux a également pris de l’ampleur. Les voyageurs n’hésitent plus à utiliser les messages privés pour entrer en contact avec les propriétaires d’hébergement touristique. Et pour cause, ils ont compris qu’ils pouvaient obtenir une réponse beaucoup plus rapidement via ce canal de communication que par téléphone ou par email. Dans la même mouvance, Whatsapp et Messenger ne sont pas en reste. Les voyageurs les utilisent de plus en plus pour contacter les propriétaires d’hébergement touristique. Si vous ne l’avez pas encore fait, pensez à installer Whatsapp Business sur votre Smartphone. N’oubliez pas de vous prévoir un ou deux temps dans votre journée dédiée à la réponse à ces messages.

LE VISUEL

Finalement, concernant la communication sur les réseaux sociaux, pensez à la mise en avant de votre établissement via les photos. Comme nous le rappelle Sophie Lacour, Directrice générale d’Advanced Tourisme dans un article pour La Gazette Picardie : « Le tourisme de demain : hyperconnecté et robotisé ». Cette dernière avance le point suivant : « Nous sommes dans un monde d’images, aujourd’hui, on est instragrammable ou on meurt. 32 % des voyageurs adorent séjourner dans des lieux qui le sont et 56 % déclarent avoir séjourné dans un établissement qui semblait plus beau en photo que dans la réalité ». Soignez donc l’apparence de votre location saisonnière. Mais évitez les retouches excessives. Soyez transparent !

Le contenu

Mais en matière de contenu, sur quels sujets devez-vous communiquer ? Sur le « Staycation » ! Non, je ne me suis pas trompé de terme. Vous allez inciter les voyageurs à développer cette tendance. Pour rappel, le « Staycation » est une tendance qui s’est développée pendant la crise sanitaire. Les voyageurs organisaient une excursion d’une journée, à proximité de chez eux. Mais quel intérêt pour un hébergement touristique me demandez-vous ? Et bien, c’est TOM Travel qui a traduit une tribune rédigée par Harry Prince, Creative Content Manager chez Spacehunter : « Le staycation est la tendance écologique qui survivra au COVID-19 » qui nous met la puce à l’oreille. En effet, l’auteur de cette tribune nous explique que les voyageurs qui ont goûté au « Staycation » vont être plus enclins à pratiquer du tourisme d’intérieur. Et ce pour plusieurs raisons :

  • Il s’agit d’une forme de tourisme plus respectueuse de l’environnement
  • Il y a moins de stress lié aux déplacements. En avant les roadtrips et les voyages romantiques en train.
  • Il n’y a pas besoin de tests négatifs contrairement à l’aéroport
  • Cela permet d’investir dans les communautés locales
  • Les voyageurs veulent un retour à la nature, car elle est réconfortante
  • Les voyageurs veulent redécouvrir leur patrimoine

 

Et en 2022, il y a peu de chances que l’on voit les touristes internationaux revenir en France au même niveau qu’en 2019. Alors, incitez les Français à pratiquer le tourisme intérieur/« Staycation ». Et pour cela, vous pourrez baser votre communication sur les éléments cités ci-dessus.

Revenue management : Quels plans tarifaires utiliser ?

Un plan tarifaire flexible

En matière de revenue management, vous le savez à présent, les plans tarifaires flexibles sont devenus indispensables. Dans le contexte actuel, les voyageurs ne peuvent pas se permettre de prendre des réservations non annulables et non modifiables. Ils ne savent pas si nous allons être à nouveau restreints dans nos déplacements. Et le risque d’avoir un test PCR ou antigénique positif au moment du départ en vacances est trop important. De plus, ils sont nombreux à avoir été victimes de repostes, d’annulation ou de non-remboursement en 2020 comme nous le rappelle Josette Sicsic dans sa Futuroscopie pour TourMag : « Futuroscopie – Partir ou rester ? L’incertitude sanitaire rebat les cartes comportementales ». La première chose à faire dans votre stratégie de revenue management est donc bien entendu de vous assurer que vous proposez un plan tarifaire flexible aux voyageurs.

Un plan tarifaire last minute ?

La deuxième tendance qui a émergé suite à cette crise sanitaire c’est l’augmentation des réservations de dernières minutes. Pour les mêmes raisons que celles citées précédemment. Avant la crise, intégrer un plan tarifaire « Last Minute » à la stratégie de revenue management pour un hébergement touristique avait pour objectif de combler des week-ends ou semaines qui n’étaient pas réservés. Vous déclenchiez ce plan tarifaire attractif une à deux semaines avant l’échéance. Et cela incitait des voyageurs qui n’avaient pas prévu de partir à profiter de cet avantage. 

Pendant la crise, vous avez abandonné ce plan tarifaire puisque la majorité des voyageurs réservaient en dernière minute. Alors que fait-on en 2022 ? 

Et bien selon TOM Travel dans son article intitulé « Hôtellerie : quelles sont les tendances technologiques à court et long terme ? », il semblerait que ce soit une tendance de consommation à court terme. Ce propos est appuyé par un sondage OpinionWay pour Liligo rapporté dans L’Echo Touristique : « Comment les Français envisagent-ils de voyager en 2022 ? ». D’après l’article : « 40 % des sondés déclarent […] prévoir de réserver 3 à 6 mois à l’avance ». Alors avant de réenclencher votre plan tarifaire « Last Minute », tel qu’il existait en 2019, incitez les voyageurs à réserver en avance. En mettant en avant votre plan tarifaire « Early Bird ».

Distribution : le tourisme durable prend de l'ampleur

En matière de distribution d’ hébergement touristique, il ne s’est pas passé grand-chose en décembre 2021. Si ce n’est la création d’une plateforme d’offres touristiques par les parcs naturels régionaux de France comme nous l’annonce L’Echo Touristique : « France : les parcs naturels régionaux lancent leur plateforme d’offres touristiques ». Cette plateforme intitulée Destination Parcs vise à proposer des séjours, des hébergements et des activités qui correspondent à « des valeurs communes aux Parcs Naturels Régionaux ». Tels que des produits qui tiennent compte du caractère local, slow et social. Cette nouvelle plateforme s’inscrit tout à fait dans la mouvance du développement du tourisme durable. Et des envies des voyageurs qui ont bien changé depuis le début de la crise sanitaire. Si vous souhaitez référencer votre hébergement touristique sur cette plateforme vous devrez également être référencé sur la plateforme GreenTrip.

Conclusion

Pour conclure cette revue de presse sur les tendances des voyageurs à prévoir en 2022, j’aimerais mettre en avant l’article de Josette Sicsic pour TourMag : « Futuroscopie – partir ou rester ? L’incertitude sanitaire rebat les cartes comportementales ». Et particulièrement cette phrase : « Non, tout le monde ne va pas se ruer sur les agences de voyages ou rester calfeutré devant sa cheminée ! Entre ces deux extrêmes, les nuances sont multiples et plurielles ». L’auteur met l’accent sur la complexité de la population touristique et la multitude de comportements qui en découlent.

S’appuyer sur les tendances décrites dans la presse est une bonne base pour définir la stratégie commerciale de votre hébergement touristique pour l’année à venir. Mais vous devez vous poser la question suivante : « ma ou mes cibles appliquent-elles ces tendances ?». Et le meilleur moyen pour vous de répondre à cette question est d’analyser vos résultats ! Ceux de l’année passée et ceux des mois à venir. Créer des indicateurs clés de performances qui vous permettront d’analyser ces comportements reste pour vous la meilleure solution pour répondre aux besoins et aux attentes de vos voyageurs.

Et si vous ne savez pas comment créer ces indicateurs clés de performances. Ou si vous n’êtes pas sûr de la stratégie à déployer en fonction des résultats, n’attendez plus et réservez votre rendez-vous de découverte avec moi. Ensemble, nous discuterons de votre projet et prendrons le temps de mettre en place une stratégie à votre image. Et qui attire votre cible de voyageurs.

Partager cet article :

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Autres articles

Comment encaisser vos réservations sereinement
Conseils en commercialisation pour les locations saisonnières
Sophie Audrin

Comment encaisser vos réservations sereinement ?

Entre les acomptes, les arrhes, le paiement du solde, les canaux de distribution directs et indirects, qui ne s’est pas posé la question : « comment encaisser facilement et sereinement mes réservations ? ». Dans cet article, je vous propose un classement des solutions d’encaissement par moyens de paiement que vous pouvez proposer aux voyageurs pour payer les acomptes, les arrhes et le solde de leur réservation

Read More »
Saison 2022 ajustez la stratégie commerciale de votre hébergement touristique
Crise sanitaire et locations saisonnières
Sophie Audrin

Saison 2022 : ajustez la stratégie commerciale de votre hébergement touristique

Dans cette revue de presse, nous ferons le point sur l’environnement des hébergements touristiques en France suite à la sortie de crise. Puis nous essayerons de répondre à la question suivante : « comment adapter sa stratégie commerciale ». Finalement, nous reviendrons sur les développements et les nouveautés des plateformes de référencement en ligne.

Read More »
Classement et label meublés de tourisme taxe de séjour subventions
Conseils en commercialisation pour les locations saisonnières
Sophie Audrin

Classement et label pour les meublés de tourisme : abattement fiscal, subventions, taxe de séjour et chèques vacances

Pourquoi classer son meublé de tourisme ou sa chambre d’hôtes ? Pourquoi faire appel à un label pour sa location saisonnière ? Dans cet article je vous propose de nous concentrer sur les avantages purement financiers et fiscaux de l’adhésion de votre hébergement touristique à un label ou à un classement : bénéficier d’un abattement fiscal, obtenir des subventions, récolter une taxe de séjour minorée et pouvoir encaisser les chèques vacances.

Read More »
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires