Aller au contenu

Guest in Time

Comment évaluer, finement, la rentabilité de son gîte ou de sa chambre d’hôte ?

Que l’on soit hôte en activité depuis plusieurs années ou que l’on s’interroge sur la création d’un gîte ou d’une chambre d’hôte, il existe une question qui nous brûle les lèvres : « Comment évaluer la rentabilité de son gîte ou de sa chambre d’hôte ? »  

Avec de l’organisation et de la méthode ! Et pourquoi pas un peu d’aide ?

Dans cet article, je vous propose de faire le point sur tous les éléments sur lesquels vous devez vous interroger pour bien évaluer la rentabilité de votre gîte ou de votre chambre d’hôte. Si vous êtes porteur de projet, ces éléments devront figurer dans votre business plan. Et si vous êtes hôtes en activité, vous pourrez utiliser ces éléments pour faire le point. Et envisagez vos prochaines actions commerciales.

Définir ses objectifs pour évaluer la rentabilité de son gîte ou de sa chambre d'hôte

Dans l’idée, lorsque l’on parle de rentabilité, on pense rentabilité financière. Basiquement : les recettes moins les charges. Et ce calcul vous permet de savoir si vous êtes financièrement bénéficiaire ou déficitaire. Toute la question est de savoir si ce bénéfice vous permettrait de développer votre activité en réinvestissant. Si vous êtes déficitaire, est-ce dû à un investissement dont le retour vous permettra de relever la barre demain ? Pour pouvoir définir le niveau de rentabilité de votre activité ou de votre projet finement, vous devez connaître vos attentes concernant ce résultat.

Pour connaître vos attentes, la première étape est de vous fixer des objectifs. Qu’attendez-vous de votre activité de gîte ou de chambre d’hôte ? Quelles sont vos attentes à court, moyen et long terme ?

Commencez par vous interroger sur vos attentes personnelles. Pourquoi souhaitez-vous exercer cette activité ? Pour rencontrer des voyageurs venus du monde entier ? Parce que vous aimez prendre soin de votre intérieur et vous voulez en faire partager d’autres personnes ? Parce que vous possédez un bien immobilier et que vous souhaitez le rentabiliser ? En fonction des réponses que vous apporterez à ce questionnement intérieur, vos objectifs de rentabilité ne seront pas les mêmes. Vous n’aurez pas les mêmes besoins d’investissements ou de charges que votre concurrent.

La création d’un gîte ou d’une chambre d’hôte est par définition une aventure personnelle. L’intérêt pour des voyageurs de séjourner dans ce type d’établissement est la particularité du lieu et de son hôte. Ces particularités qui vous sont propres détermineront vos besoins en rentabilité.

Connaître le marché pour évaluer la rentabilité de son gîte ou de sa chambre d'hôte

Pour calculer la rentabilité de votre gîte ou de votre chambre d’hôte pour les mois ou années à venir, vous allez devoir réaliser un prévisionnel. Pour construire ce prévisionnel vous allez devoir vous appuyer sur des données tangibles. Que ce soir pour rassurer et prouver votre professionnalisme à votre banquier. Ou que ce soit pour mettre en place une stratégie commerciale pertinente.

Ces données tangibles, c’est le marché dans lequel votre gîte ou votre chambre d’hôte évolue qui vous les donnera. Commencez par définir le marché dans lequel vous évoluez. Celui du tourisme, du tourisme en France et du tourisme dans votre région. Celui des hébergements touristiques, des hébergements touristiques en France et des hébergements touristiques dans votre région.

Vous devez connaître le poids de ce marché, ses acteurs, vos concurrents, mais surtout sa clientèle. Ensuite, interrogez-vous sur ses évolutions : juridiques, technologiques, comportementales et environnementales.

Le marché des gîtes et des chambres d’hôte est à ce jour encore peu réglementé. Il n’est donc pas toujours évident de trouver des données très pertinentes. Mais il en existe tout de même. N’hésitez pas à solliciter votre office de tourisme et des sites gouvernementaux. Tel que celui de la Direction Générale des Entreprises ou de l’INSEE. Et pour aller plus loin, suivez les revues de presse mensuelle de Guest in Time.

Maîtriser ses indicateurs clés de performance pour évaluer la rentabilité de son gîte ou de sa chambre d'hôte

Dès que vous aurez une vision plus précise du marché dans lequel évolue ou va évoluer votre gîte ou votre chambre d’hôte, vous saurez sur quelles tendances baser votre prévisionnel. Finalement, vous pourrez commencer à chiffrer ce dernier.

Combien de réservations pensez-vous effectuer sur les prochains mois ? Que vous coûteront ces réservations (commissions, support, nettoyage, accueil, départ) ? Combien devrez-vous investir en communication ? Quels sont les termes de vos partenariats ? À quels tarifs pourrez-vous louer votre gîte ou vos chambres ? Proposerez-vous plusieurs plans tarifaires ? Lesquels êtes-vous susceptibles de vendre le plus ? Allez-vous proposer des prestations annexes ? De quel pourcentage allez-vous augmenter ou baisser vos tarifs selon votre saisonnalité ?

C’est en basant votre prévisionnel sur les réponses à ces questions que vous pourrez établir un prévisionnel au plus proche de la réalité.

Mais pour que ces chiffres parlent, vous devrez les transformer en indicateurs clés de performances. Utilisez les indicateurs clés de performances propres à toutes les entreprises : charges, chiffres d’affaires et résultat. Puis utilisez ceux qui sont propres à l’hôtellerie : le taux d’occupation, le RevPAR et le RevPOR ou encore la Booking Window. Inutile de vous disperser et de calculer tous les indicateurs possibles et imaginables. Reprenez vos objectifs et utilisez les indicateurs clés de performance qui permettent d’y répondre.

En conclusion

L’évaluation de la rentabilité de son gîte ou de sa chambre d’hôte n’est pas un exercice facile. Vous ne pouvez pas vous baser ou vous inspirez de résultats standards puisqu’il n’existe pas de gîte ou de chambre d’hôte standards.

Gardez à l’esprit qu’au-delà de l’aspect strictement financier, la définition de la rentabilité de votre gîte ou de votre chambre d’hôte dépend entièrement de vous, de vos envies et de vos besoins.

Vous ne pourrez jamais réaliser un prévisionnel de votre activité pour les mois ou pour les années à venir qui collera exactement avec ce que sera la réalité. Mais si vous appliquez la méthodologie que je vous ai décrite dans cet article, vous vous en rapprocherez le plus possible. Et grâce à ce prévisionnel vous serez en mesure de créer une stratégie commerciale pour votre établissement qui vous permettra d’atteindre sereinement vos objectifs.

Et bien entendu, si vous souhaitez que je vous accompagne pas à pas pour réaliser ce prévisionnel et évaluer la rentabilité de votre gîte ou de votre chambre d’hôte, réservez vite votre rendez-vous de découverte !

Pour aller plus loin :

Vous êtes hôte en activité depuis quelques temps maintenant ? Et si vous profitiez du mois de janvier pour faire le bilan de l’année qui vient de s’écouler ? Je vous invite à vous rentre sur la plateforme Les Clés du Gîte. Vous y trouverez un article que j’ai rédigé récemment : « Faites le bilan de votre année d’activité »

Partager cet article :

Facebook
LinkedIn
WhatsApp
Email

Autres articles

Comment encaisser vos réservations sereinement
Conseils en commercialisation pour les locations saisonnières
Sophie Audrin

Comment encaisser vos réservations sereinement ?

Entre les acomptes, les arrhes, le paiement du solde, les canaux de distribution directs et indirects, qui ne s’est pas posé la question : « comment encaisser facilement et sereinement mes réservations ? ». Dans cet article, je vous propose un classement des solutions d’encaissement par moyens de paiement que vous pouvez proposer aux voyageurs pour payer les acomptes, les arrhes et le solde de leur réservation

Read More »
Saison 2022 ajustez la stratégie commerciale de votre hébergement touristique
Crise sanitaire et locations saisonnières
Sophie Audrin

Saison 2022 : ajustez la stratégie commerciale de votre hébergement touristique

Dans cette revue de presse, nous ferons le point sur l’environnement des hébergements touristiques en France suite à la sortie de crise. Puis nous essayerons de répondre à la question suivante : « comment adapter sa stratégie commerciale ». Finalement, nous reviendrons sur les développements et les nouveautés des plateformes de référencement en ligne.

Read More »
Classement et label meublés de tourisme taxe de séjour subventions
Conseils en commercialisation pour les locations saisonnières
Sophie Audrin

Classement et label pour les meublés de tourisme : abattement fiscal, subventions, taxe de séjour et chèques vacances

Pourquoi classer son meublé de tourisme ou sa chambre d’hôtes ? Pourquoi faire appel à un label pour sa location saisonnière ? Dans cet article je vous propose de nous concentrer sur les avantages purement financiers et fiscaux de l’adhésion de votre hébergement touristique à un label ou à un classement : bénéficier d’un abattement fiscal, obtenir des subventions, récolter une taxe de séjour minorée et pouvoir encaisser les chèques vacances.

Read More »
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires